Le contrôle de gestion et la conduite du changement

Face à un contexte de changement, le dirigeant dispose de nombreux outils pour réussir cette transition. On pense notamment, à la conduite en mode projet, à la communication, à la gestion des compétences au sein de l’organisation et à la stratégie. Mais, le contrôle de gestion n’est pas clairement identifié comme un outil de pilotage du processus de changement. Or, il a un rôle important dans la dynamique du changement, voir essentiel. De plus, le contrôle de gestion est source de changement, car il repose sur le concept d’amélioration continue.

Le rôle du contrôleur de gestion

1. Un lanceur d’alertes

En effet, le contrôleur de gestion traduit les effets du changement sur les performances de l’entreprise et les communique à la direction, aux managers vers les opérationnelles.

2. Un coordinateur du processus de changement

Il participe à l’élaboration du planning des réunions avec les acteurs du projet et la direction. Il aide le chef de projet à budgéter et planifier les actions.

3. Un médiateur

Il est amené à gérer les conflits relatifs aux objectifs attribués et aux causes des dysfonctionnements, en apportant des explications chiffrées (exemple : évolution des résultats).

De plus, il doit faire preuve de psychologie pour adapter la communication à son interlocuteur, car les attentes ne sont pas les mêmes.

 4. Un partenaire du changement

On attend du contrôleur de gestion qu’il soit force de proposition. En effet,  Il est un apporteur de solutions.

 

Les leviers et l’apport du contrôle de gestion dans la dynamique du changement

1. Les leviers

Le contrôleur de gestion connaît les rouages de l’entreprise, ce qui est essentiel pour aider à poser le diagnostique du changement, identifier les leviers et suivre le déroulement des actions. Cette plus-value s’appuie sur trois compétences qui sont la base de l’efficacité du contrôle de gestion :

  • la connaissance de l’activité ;
  • la maîtrise du système d’information ;
  • la communication et l’organisation.

2. L’apport dans la conduite du changement

Dans un premier temps, il permet de poser le diagnostique du changement en apportant des informations, comme l’évolution de la part de marché et l’évolution des performances de l’entreprise.

Le contrôleur de gestion apporte de la visibilité aux acteurs du changement. En effet, il dispose d’une palette importante d’outils pour piloter la mise en oeuvre du plan d’action, identifier les dysfonctionnements et proposer des ajustements. En effet, la balance économique (rapport coûts engagés et gains par solutions proposées) et tableaux de bord de pilotage sont des instruments du management du changement par le contrôle de gestion.

Le changement fait partie intégrante de la mission du contrôleur de gestion, car la fonction repose sur le processus d’amélioration continue avec une méthodologie, qui fait ses preuves.

Pour conclure

Le contrôleur de gestion est un partenaire du changement, qui participe fortement à la réussite de la conduite du changement. Toutefois, il est important que son intervention ne se limite pas à la communication de chiffres. La clef de la réussite repose  sur la communication et la capacité à convaincre.

 

Pour aller plus loin, je vous conseille ce livre

L’intérêt de ce livre est la présentation autour de trois cycles principaux : le diagnostic, l’accompagnement et le pilotage. Ce qui m’a plu c’est la vision opérationnelle et  les études de cas.