Le système d’information la base du contrôle de gestion

Il n’est pas évident de mettre en place le contrôle de gestion, quand on démarre d’une page blanche. Surtout si on a peu ou pas d’expérience. Lorsque que c’est le cas, Il est important de revenir sur les basiques pour faciliter sa mission ou sa prise de fonction.

Le système d’information et le contrôle de gestion

La base du métier de contrôleur de  gestion est de collecter, traiter et communiquer les informations pour permettre aux responsables de piloter leur activité. Or, le système d’information est un ensemble organisé de ressources (informatiques, humaines, procédures, données) qui a le même rôle que celui du contrôleur de gestion. Il est donc important pour un contrôleur de gestion de comprendre les rouages du système d’information de l’entreprise. Pour ce faire, il est ESSENTIEL de ne pas limiter le périmètre à l’informatique.

La composante humaine du système d’information

La composante humaine représente l’ensemble des personnes qui émettent, manipulent et utilisent l’information. Ces personnes sont des utilisateurs ou des spécialistes (qui conçoivent ou entretiennent le système d’information).

Les parties prenantes du système d’information sont les personnes :

  • alimentant le système d’information ;
  • ayant besoin d’information pour leur activité ;
  • concevant et entretenant le système d’information (DSI).

La composante organisationnelle

Elle est composée de règles et de procédures qui définissent le mode opératoire que les personnes doivent respecter pour réaliser leur activité. Par conséquent, elle est importante pour le bon fonctionnement de l’organisation et du système d’information. Plus l’entreprise est importante, plus ces règles sont formalisées.

De plus, si les tâches sont clairement identifiées, il est possible de les automatiser, surtout avec la numérisation des documents.

La composante informatique

L’informatique comprend un CRM (pour suivre ses clients et prospects), une gestion commerciale (pour facturer), la comptabilité, la trésorerie (éventuellement avec un module de paiement) et la gestion RH (paie, déclaration sociale….).

Pour être complet, il convient d’ajouter un outil décisionnel qui récupère, traite et restitue les informations contenues dans l’ensemble informatique.

Bien entendu, plus l’entreprise se développe, plus son besoin en informatique est important.

J’espère que cet article vous a plu ! Indiquez dans le commentaire le thème que vous souhaitez aborder. Je le traiterai dans la mesure du possible. A bientôt !

Laurent PHILIPPE

Consultant en contrôle de gestion `

et système d’information

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *